31 octobre 2017

problème de genres

  masculin/féminin     Il y a longtemps dans une école, j'avais entendu une collègue dire à ses élèves : " le féminin d'escabeau c'est échelle ". je ne sais ce qu'elle est devenue, poètesse peut être....   ...............................   Aujourd'hui je me demande si ... L'état latent est-il le masculin de l'attente ???       Je vous laisse dire....................
Posté par francoisebonnel à 07:58 - Commentaires [31] - Permalien [#]

30 octobre 2017

photo rencontre

   parfois, la vie va si vite qu'on n'a même pas le temps de s'y asseoir    alors, un peu perdu, on met des ballons rouges, pour se donner des airs de fête et l'on repart sur des rives de hasard        
Posté par francoisebonnel à 06:33 - Commentaires [31] - Permalien [#]
29 octobre 2017

frémir

  le jour se lève    chasse les rêves    tu ne sais plus si c'est toi ou si tu es autre    tu flottes dans l'incertain      même le monde des objets a l'inertie du cercueil      te déroute  de toi     le jour se lève    tu n'es que toi     fleur sombre aux multiples tourments     fleur de nuit que plus rien n'agite    entre deux mondes    tu te poursuis   ... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 06:46 - Commentaires [16] - Permalien [#]
28 octobre 2017

impair

      tu tires    et tires encore    sur un fil     usé élimé fatigué     ça se tend    ça casse    sec net   tu noues    et noues encore   tu sais   le noeud ne passe pas le trou    tu sais   tu renoues   la couture n'est pas pour toi   trop cicatrice   tu es dans la nasse    tu ne le sais pas   nasse masse n'amasse     lasse casse basse... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 08:25 - Commentaires [13] - Permalien [#]
27 octobre 2017

île

        ton regard se perd en blanc silence passe et repasse le vent  lavis en mouvance de sable ondule l'incertaine grève blanche ces pierres posées une île entre nous   je  
Posté par francoisebonnel à 07:15 - Commentaires [18] - Permalien [#]
26 octobre 2017

lecture en contretemps

          comme une parenthèse   sans mémoire d'eau et de vent  derrière une vague précise une vie coton couleurs acier et balance d'orage au désespoir  une vieillesse sans phare sans île sur la banquette usager, le sac à dos au ventre  une bouée de pluie      la submerge         en fin          je      
Posté par francoisebonnel à 08:14 - Commentaires [15] - Permalien [#]

25 octobre 2017

dernière brillance

  mains dans les poches   tu frôles les interdits   pas à pas solitaire  aux portes de la nuit      
Posté par francoisebonnel à 07:29 - Commentaires [26] - Permalien [#]
24 octobre 2017

roscoff. constructions

     22-10-17      au crépuscule, le mur s'enflamme   mur de larmes  la nuit sera passerelle  vers un horizon déconstruit  
Posté par francoisebonnel à 08:08 - Commentaires [20] - Permalien [#]
23 octobre 2017

Roscoff

   Coudre pour en découdre, n'est-ce pas tomber dans les mailles du filet ?  
Posté par francoisebonnel à 16:03 - Commentaires [23] - Permalien [#]
23 octobre 2017

interlude 3

     
Posté par francoisebonnel à 08:55 - Commentaires [6] - Permalien [#]