18 janvier 2018

simplicité

             Sans tambour ni trompette, je me suis soulagée, dans la forêt. Sans regarder devant, sans regarder derrière. Le plaisir solitaire. Le monde est fou, en ce mois de janvier, j'ai fait pipi sur une chanterelle. Belle belle.         c'était hier  
Posté par francoisebonnel à 06:56 - Commentaires [4] - Permalien [#]

17 janvier 2018

à reculons

       J'ai regardé ces manteaux bruns et noirs marcher dans l'hiver. La rue me semblait si sombre d'erreurs. Sur les trottoirs sales de pleurs et de pluies, j'ai vu tant de mes pas, mes pas pour rien. Au bord de ces entassements vides, j'ai reculé, tout au fond de moi, dans ma petite laine framboise, chaude et tranquille. Elle m'est soudain venue de l'intérieur, cette vague si douce qui inonde, cette fruition *. je   * fruition :   dans le domaine intellectuel ou mystique.Action de jouir.
Posté par francoisebonnel à 06:43 - Commentaires [25] - Permalien [#]
16 janvier 2018

ours

  Un peu trop en moi, ce matin, je ne sais vous écrire. Ce serait trop intime, fragile.   J'ai fouillé dans mes réserves....  Série prise dans un zoo. Je n'aime guère ces endroits. Mais je suis mamie et les petits adorent..               Je suis animale et sauvage. Je n'aime pas que l'on m'encage. je      
Posté par francoisebonnel à 07:30 - Commentaires [32] - Permalien [#]
15 janvier 2018

comme un 5 à 7,

  la vie ne nuit         silence          ces heures        en nuit soie   je  
Posté par francoisebonnel à 06:53 - Commentaires [30] - Permalien [#]
14 janvier 2018

désuet

    Dans la maison en pierres de roussard, brunes et âpres, la cheminée, se tient encore, de son manteau de bois, couleur bleu-ciel d'hiver... celui qui se vit à peine Le sol, de terre battue, me console des murs noirs de suie suis d'une autre vie. Je reviendrai  sourire à l'esprit de la vieille dame la rencontre s'accomplit. Assise sur sa chaise, je lui prendrai la main le silence comme un lien bien au-delà des âges. Au dehors, les nuages s'amoncellent mais la terre reste tranquille.  ... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 07:03 - Commentaires [32] - Permalien [#]
13 janvier 2018

Olé!

        ça tourne dans ma tête, les chiffres et les peut être, les plans et le bien être. ça tourne dans ma tête. ouvrir fermer peut être lignes de rêves, lignes de fuite. ça tourne dans ma tête. aimer, créer, gommer. comment rester debout quand tout s'agite.        
Posté par francoisebonnel à 07:14 - Commentaires [26] - Permalien [#]

12 janvier 2018

immédiateté

     Le soleil n'est plus. La lune, presque pleine amenuise. Est venu le temps. Il a plu. On rebrousse chemin vers le centre. je          
Posté par francoisebonnel à 06:35 - Commentaires [32] - Permalien [#]
11 janvier 2018

L comme lit, lire..

         Sur l'édredon, mon vieux Larousse... du temps de mes 5 ans... entre deux pages, les yeux écarquillés de mes petits enfants... A comme abeille.... F comme fleur Encore mamiefofolle, encore... laisse-nous deviner comment chantent les mots... D de dromadaire, de désert, de dessert.... Dans leurs regards émerveillés surgissent les mots-sonorités. Ils ne savent pas encore, qu'un mot en contient tant d'autres et que cette ambiguïté génère le malheur des hommes. Sur l'édredon, mon vieux... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 06:07 - Commentaires [38] - Permalien [#]
10 janvier 2018

histoire sans

         
Posté par francoisebonnel à 06:48 - Commentaires [31] - Permalien [#]
09 janvier 2018

" acter la présence " *

  * expression de Maurice Blanchot dans " L'entretien infini "     Melrand 2015       Photographier, pour moi, c'est acter la présence. la présence à .  à mon instant intensément. l'oubli de toute chose.  la distorsion du temps. l'instant pauvre d'esprit. c'est fixer ce ressenti de non-existence, de bien être. cet instant sans mot. en dehors de toute association d'idées. la photographie, c'est l'instant où cesse la fuite. Quelle fuite ? je  Belle-île en mer 2015
Posté par francoisebonnel à 07:10 - Commentaires [23] - Permalien [#]