19 avril 2018

transparence

        J'ai rejoint mon silence. Je m'y suis surprise, aimée, ce soir. Je ne faisais rien. Cela est arrivé par inadvertance. J'ai glissé sans bruit, sans même un mot... Un vrai silence, chaud comme un soleil.    Connaissez-vous cette petite merveille de 2cm ?    
Posté par francoisebonnel à 06:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]

18 avril 2018

l'émotion, ce partage

  Le tout était et se donnait. Simplement joyeuse, j'oubliais mon enveloppe humaine. A peine j'avançais, tant elle était belle.      
Posté par francoisebonnel à 06:54 - Commentaires [12] - Permalien [#]
17 avril 2018

tipule ?

  Mère porteuse, squat, Z.A.D, ballons de fête ou clown en devenir ? Qu'est-ce que ça tipule ces bizarreries colorées ? Le savez-vous?  
Posté par francoisebonnel à 06:46 - Commentaires [13] - Permalien [#]
16 avril 2018

si follement

        Ils avaient demandé une chambre pour un après-midi. C'était assez. Leurs cheveux blancs avaient surpris et en même temps rassuré. L'ampoule était grillée dans la salle de bain, et, le couvre-lit trépassait. Ils ne prirent pas le temps de cet air vieillot. Ils se noyèrent dans leurs émois, les yeux au bout de leurs langues, au bout de leurs doigts. Sur leurs corps mêlés, ils écrivaient le silence de la dernière fois.  
Posté par francoisebonnel à 08:23 - Commentaires [11] - Permalien [#]
15 avril 2018

bonjour,

   L'article est un peu long. Vous m'en excuserez. Hier, j'ai failli supprimer ce blog. Je m'y sens idiote. Pourquoi balancer au vent, parfois mauvais ce je que j'aime libre, voire même indifférent. Je n'échange que très rarement en privé et je n'échangerai plus.  Pourquoi publier? En même temps, ce matin , encore, comme un besoin de me balancer à tout va, de parler en silence, sans ouvrir ma porte. ....  Hier, je lisais dans  : " L'inconsolable et autres impromptus " de André Comte-Sponville   ... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 08:04 - Commentaires [23] - Permalien [#]
13 avril 2018

lieu-dit

      " La malvoisine ", " le haut éclair ", " Le petit buisson ", " Le cloteau du verger ". Il fut le temps, sans souci d'un Paris-Bombay, de l'heure d'un TGV. La douceur d'une pomme s'échangeait, simplement, au creux de la main. ............ je Pour la douceur, je vous mets une coccinelle à la place d'une pomme, je n'ai plus envie de faire d'efforts.              
Posté par francoisebonnel à 08:05 - Commentaires [9] - Permalien [#]

12 avril 2018

sieste au soleil

                 
Posté par francoisebonnel à 07:02 - Commentaires [29] - Permalien [#]
11 avril 2018

le désaccord

  débourrement ou débourrage: l'éclatement des bourgeons        Je m'énivre de vert quand les feuilles débourrent.    
Posté par francoisebonnel à 07:22 - Commentaires [16] - Permalien [#]
10 avril 2018

je sais

Sous les fleurs, j'ai trouvé le bleu du ciel.              
Posté par francoisebonnel à 07:37 - Commentaires [28] - Permalien [#]
09 avril 2018

l'enfant

      Elle pousse la porte de ma mélancolie, entre dans mes silences, tourne les pages de ma vie, lit mon chaos, ma différence. Elle chante. Elle danse. Elle pose. Elle pense. Elle me range. Hier, elle m'a cueilli la fleur du vouloir, l'art de la vie.    
Posté par francoisebonnel à 08:47 - Commentaires [22] - Permalien [#]