02 novembre 2018

    Hier, je relisais " Buvard " où Julia Kerninon écrivait en substance : il est resté un peu de moi dans ce nous deux qui ne sera plus. (je vous conseille ce roman magnifiquement écrit).       Osez... avez-vous dit en me souriant Ce matin, le soleil m'a pris la main.      
Posté par francoisebonnel à 08:51 - Commentaires [16] - Permalien [#]