05 décembre 2017

faut pas rêver

        Et si ce matin, tu posais ton sourire au creux de mes reins. Et si ce matin, tu me disais ta chaleur sur ma peau. Et si ce matin, tu venais si près, si près que nul autre ne pourrait, ne pourrait..... je Je ne suis pas une littéraire, veuillez m'en excuser, je ne vis pas au travers des mots. j'ai besoin de marcher, de rire, de danser, de boire, de manger, d'aimer, de partager. J'aime la vie, ainsi je m'en nourris. J'ai besoin, chaque soir, d'être épuisée d'avoir vécu.   sensuellement, je ... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 06:46 - Commentaires [26] - Permalien [#]

04 décembre 2017

foultitude

  je m'y contorsionne, m'y tords, m'y révulse j'ai dû rater une balise jaune      dans la foultitude, les mots s'enfeuillent plus bas que terre     l'arbre dévore les derniers écrits " the last day "     et je mes cartes,  bob en tête, des non-dits  
Posté par francoisebonnel à 06:07 - Commentaires [32] - Permalien [#]
03 décembre 2017

mes petits carnets de vie

  île de Batz automne 2017 Le gris, en dehors, cherche les nuances. Les ciseaux abrègent la couleur des mots et cessent leurs harpèges. Le gris, en l'atelier, pose le tranquille silence.. je      carnet collages/photos Les mots   quelques mots à peine  et même   des matins sans mot   ces mots-lifting d'émotion   chercher au plus profond   et se la jouer hollywood   malgré tout  tourner des pages et des pages     s'écrire... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 06:20 - Commentaires [20] - Permalien [#]
02 décembre 2017

agir

      Agir c'est oser aller au-delà de sa pensée, c'est la vivre dans le champ des expériences. Agir, c'est cultiver la vie. Agir, c'est toucher la peau, c'est humer le vent, c'est serrer contre soi le sourire de l'autre. Agir, c'est faire craquer les feuilles sous les pas de nos automnes, c'est trinquer au partage vrai. Agir, c'est clore le rêve pour ouvrir la fenêtre des réalités. Agir ce n'est pas supposer l'avenir, c'est acter le présent. Agir, c'est poser des pierres sur le chemin de la pensée. Le doute, les... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 06:51 - Commentaires [29] - Permalien [#]
01 décembre 2017

allégée

        dans les racines     je passais     passante du passé    passée de vos présents     pas celle de vos futurs passerelle enfin    je dessine     je me déménage je vends      tout     et déballage je m'allège     et je    passage renée quelque part      
Posté par francoisebonnel à 06:25 - Commentaires [25] - Permalien [#]
30 novembre 2017

info de dernière minute

   Dans les miroitements, je m'éparpillais..       Arrivée, au bout du quai....     J'ai, ce matin, recadré le soleil...    
Posté par francoisebonnel à 06:27 - Commentaires [20] - Permalien [#]

29 novembre 2017

là, je m'inscris

  aiguille de pin, libre, allant au vent, sur le chemin............. je la suis..     je moi forêt et tant je vis vois vais et tant si feuille vierge de toi de vous  de tout   je    là, je m'inscris      
Posté par francoisebonnel à 06:29 - Commentaires [14] - Permalien [#]
28 novembre 2017

soupire-moi

      née malgré tout et chaque jour d'avantages et d'après temps avoir vécu j'ose en rires, me jouir et d'après tout jour   sans vivre à demi   je      
Posté par francoisebonnel à 06:07 - Commentaires [24] - Permalien [#]
27 novembre 2017

l'oubli

              je brouillonne l'encre    d'une vie qui s'avance    l'eau sur l'encre     je m'en balance    d'oublis en dilutions    de marbrures en ratures je m'aime à tâtons       en mobiles imprécis     l'espace d'un instant       au sel de silence     je m'existe    
Posté par francoisebonnel à 06:50 - Commentaires [25] - Permalien [#]
26 novembre 2017

haie haute

   Il paraît que, marcher parmi les topiaires, calme l'esprit.    Je me suis inspirée pour la photo ci-dessous des peintures de Pascal Juhel " Pays sages " que vous retrouverez sur son site : Pascal Juhel ou sur le blog ( dans des articles plus anciens) : pjtg     rien ne m'agite si ce n'est encore l'instant d'un grain de folie juste passant   je
Posté par francoisebonnel à 05:57 - Commentaires [21] - Permalien [#]