09 novembre 2017

retrouvé

         les mots en sacs          ficelés de silence quelques lignes             en épines de vie              sur les vieux pavés                        posé             mon... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 06:48 - Commentaires [21] - Permalien [#]

08 novembre 2017

vie dépassée

      "Un jour je t’aimerai moins Jusqu’au jour où je ne t’aimerai plus Un jour je sourirai moins Jusqu’au jour où je ne sourirai plus Un jour je parlerai moins Jusqu’au jour où je ne parlerai plus Un jour je courirai moins Jusqu’au jour où je ne courirai plus Hier on se regardait à peine C’est à peine si l’on se penchait Aujourd’hui nos regards sont suspendus" Alain Bashung  
Posté par francoisebonnel à 07:02 - Commentaires [17] - Permalien [#]
07 novembre 2017

hermétisme

    je
Posté par francoisebonnel à 06:26 - Commentaires [27] - Permalien [#]
06 novembre 2017

mes petits carnets 2

  mes mots froissés, loin de vous, quand j'ai mis un point en plein milieu, un point d'honneur, à me clore, même les jours heureux.. J'aime toucher le papier, j'aime les mots écrits au crayon papier. peut être parce que ma vie est de papier. Une manière de ne pas m'accorder d'importance, de marquer sans cesse l'éphémère instant , l'éphémère des émotions, l'éphémère des sentiments. je                      
Posté par francoisebonnel à 07:14 - Commentaires [32] - Permalien [#]
05 novembre 2017

En sentier

  île de Batz. octobre 2017   je m'imprime    en contre vent    sans marécage    en contrefort    en contre jour    sans rayure sans soleil     en contretemps   en contre sens     sans chemin de traverse    encontre tout    mais je m'en moque    je suis empreinte de nature    je laisserai traces sur les feuilles blanches    de toutes mes boues   de tous mes... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 07:08 - Commentaires [14] - Permalien [#]
04 novembre 2017

tant décalé

  Ce matin, il pleut. Les feuilles nous disent encore le soleil. Et pourtant....      Sur les feuilles jaunies, les mots se sont effacés. Il ne reste que quelques lignes tracées. Ont-ils jamais été écrits ? La vie te conte mais tu ne l'entends pas. Animale, tu sieds, là, au dernier rayon de chaleur. Tout cesse, le sais-tu ? je  
Posté par francoisebonnel à 08:14 - Commentaires [17] - Permalien [#]

03 novembre 2017

pour temps, la vie va

      rien ne cesse   ne vient   ne va si, semble en grise mine un soleil sans flux   je      Le site poésie  " La toile de l'un " m'a honorée en mettant mon blog comme site du mois à visiter. Je remercie plus particulièrement Alain Boudet, poète que j'apprécie dont je vous reparlerai. N'hésitez pas à cliquer ci-dessous.   La toile de l'un    
Posté par francoisebonnel à 07:35 - Commentaires [28] - Permalien [#]
02 novembre 2017

errance

        tu marches dans le silence des arbres     comme eux tu cherches ta lumière    tu lèves la tête et dois marcher debout    à genoux tu ne verrais que la désespérance de la mère     nourricière     nourricière      telle est ta souffrance     mais tu marches debout    un regard oblique     haut et devant      du passé     rayé    ... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 06:52 - Commentaires [27] - Permalien [#]
01 novembre 2017

ce jeu

  Dans ce monde clos, où la vérité étouffe derrière les murs de silence ou s'égare dans des dédales de mots     Pouvons-nous jouer à la marelle, poser bien à plat nos pieds sur des zones nettes, retrouver l'éclat de la simplicité afin avant que la vie nous fane ?  
Posté par francoisebonnel à 07:58 - Commentaires [20] - Permalien [#]
31 octobre 2017

problème de genres

  masculin/féminin     Il y a longtemps dans une école, j'avais entendu une collègue dire à ses élèves : " le féminin d'escabeau c'est échelle ". je ne sais ce qu'elle est devenue, poètesse peut être....   ...............................   Aujourd'hui je me demande si ... L'état latent est-il le masculin de l'attente ???       Je vous laisse dire....................
Posté par francoisebonnel à 07:58 - Commentaires [31] - Permalien [#]