06 janvier 2018

déraciné

        Le petit arbre, au charme,  repiqué, cet envolé de papillons... Il aurait pu, de son allant, devenir grand. Mais, loin du brouhaha de son terreau fertile, il est mort, ce matin, le petit arbre. Il n'a pas voulu vivre. Il n'a pas voulu se disloquer dans la force de l'âge.. Vivre pour mourir davantage.. je   Il a préféré mourir, le petit arbre si charme.  
Posté par francoisebonnel à 07:06 - Commentaires [33] - Permalien [#]

05 janvier 2018

Do not disturb!

      Hier soir, mon lit était chaud.   Cela m'a suffi.  Je me suis endormie. je      
Posté par francoisebonnel à 05:59 - Commentaires [32] - Permalien [#]
04 janvier 2018

tout à faire

   mais ils seront, là, mes amours toujours             Ce matin, mon café n'est plus amer. Il a la force du vent dans les arbres, la légèreté de l'écureuil. Dans mon bol tourbillonne l'esprit des feuilles et de la terre. Je n'ai pas tourné la cuillère de peur de déranger cet arôme de vie. Ce matin, je suis déjà, là-bas dans ma clairière..Et je vole, je vole...... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 07:22 - Commentaires [28] - Permalien [#]
03 janvier 2018

feuilles et dérive

     Je lis, lentement, mais avec un grand intérêt,  " L'entretien infini " de Maurice Blanchot. " Voir est aussi un mouvement. " " La vue s'exerce invisiblement dans une pause où tout se retient. "     C'est ainsi que j'aime photographier en faisant la synthèse de ces phrases ci-dessus. ( modestement, toujours) Dans l'immobile, avec mon objectif, je m'invente un mouvement presque indicible, le fond de toute chose, ce qui me permet de photographier, au sein même de ce déplacement, l'instant... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 05:40 - Commentaires [24] - Permalien [#]
02 janvier 2018

rose

   Vous n'aimez pas le rose....    Et pourtant quand on voit la vie en rose c'est quelque chose...              
Posté par francoisebonnel à 06:31 - Commentaires [30] - Permalien [#]
01 janvier 2018

Vers

     L'entre deux des bouts du crayon              J'ai déraciné le roseau. Reste l'onde-ligne, le fil antique, au plus profond, où se glisse le vide, le temps du silence, sans même un cri. L'inquiétante étrangeté, cet infini de l'être, cette mère tranquillité où je me ressource. Mais, ce matin, l'eau se ride et déjà me murmure le mot désir. je     le 1-01-2018    
Posté par francoisebonnel à 06:49 - Commentaires [16] - Permalien [#]

31 décembre 2017

les bons sentiments

    Hier, j'écrivais: 2018 sera pour moi tranquillité, je mise sur la famille, l'amitié, la gentillesse et le partage. On m'a répondu avec mépris: Pff, c'est presque catho, étriqué. J'étais, hier, là, dans ces mots, en lisière de moi, épuisée. ..................   Ce matin, j'ai reçu d'une toute autre personne, cette invitation purement amicale, m'invitant à croire en moi, ce qui m'est le plus difficile : "ce serait génial que tu viennes en mars...j'aimerais tant!!! que tu fasses voir ton travail ...le carnet que... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 07:17 - Commentaires [33] - Permalien [#]
30 décembre 2017

clore 2017

             Il y a eu pour moi beaucoup de changements cette année. Je ne suis plus responsable de mes parents. Je ne suis plus la fille de , la "femme" de. J'ai repris mon chemin de liberté. J'ai l'esprit de solitude, je vous en parlerai souvent. La solitude depuis longtemps, je l'ai apprivoisée, il m'a fallu du temps. C'est un message positif que j'aimerais lancer. En 2017, (j'avions) j'avais décidé presque de m'acheter cette maison près du château à gauche. Elle domine la vallée. Elle... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 07:01 - Commentaires [14] - Permalien [#]
29 décembre 2017

mes petits carnets3

   collage déléments naturels, peinture sur plissage papier, couverture en jute . aucun texte inclus. ne se vend pas.   clairière     pas à pas pas même un mot feuilles de langues de bois et ramassées de silence sur les chemins creux   je      
Posté par francoisebonnel à 07:07 - Commentaires [26] - Permalien [#]
28 décembre 2017

Si, je...

         Monsieur,     Si peu, ma joue, sur la peau de vos silences.   je  
Posté par francoisebonnel à 06:50 - Commentaires [33] - Permalien [#]