08 octobre 2018

sans-

collage/carnet   je suis une femme griffée   dans un bel automne      le vent sur le chêne    le feu dans la cheminée rien ne m'agite    que l'on m'oublie       photo   je
Posté par francoisebonnel à 08:47 - Commentaires [22] - Permalien [#]

07 octobre 2018

sans

               
Posté par francoisebonnel à 06:48 - Commentaires [18] - Permalien [#]
06 octobre 2018

l'agacement des lâches

              sur les pierres    sur le visage   les rides   de quelques certitudes  
Posté par francoisebonnel à 07:18 - Commentaires [15] - Permalien [#]
05 octobre 2018

morale de l'histoire

      j'ai ôté       pour      
Posté par francoisebonnel à 07:01 - Commentaires [17] - Permalien [#]
04 octobre 2018

le calme

           Je vous écris du haut du chêne ; là, est ma chambre d'écriture.  J'y suis mais les mots sont absents. Juste ces pauvres que je vous couche. L'émotion reste dans mes yeux. Je suis et rien d'autre si ce n'est ce chêne immense. L'automne s'y installe. Et moi, devant.    Ma maison m'habite.     Tout contre le tronc de cet arbre de plus de 30m de haut, des pierres de roussard me font un banc. Comme une vieille indienne, j'attends, souvent, assise là, la fin du... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 07:59 - Commentaires [25] - Permalien [#]
03 octobre 2018

regards sur berge

           
Posté par francoisebonnel à 08:53 - Commentaires [27] - Permalien [#]

01 octobre 2018

rose

      Je reviens de chez mes enfants. Il me suffit de descendre le bout du champ. J'ai poussé tous mes volets avant de rentrer. C'était silence et odeur de bois brûlé. J'ai remis une bûche sur les braises. J'ai regardé les flammes repartir sans rien attendre.  Il fait bon en moi.     Je vous poste une rose à ma manière pour dire bonsoir ou bonjour... ce sera selon.        
Posté par francoisebonnel à 21:51 - Commentaires [26] - Permalien [#]
30 septembre 2018

ça y est!!!!

        Je voulais vous écrire le calme d'un matin à la campagne du style :  Sur le piquet, c'est la geai pride; le faisan est au chemin ; les lapins flânent l'instant.   Mais à 9h tout a basculé. Ils ont garé leurs 4/4 au bout du champ, même pas sportifs! Ils sont allés, en rang serré, pas pour la fashion week malgré leurs blousons orange. Le fusil à la main, ils rabattaient, sans effort, inexorablement, mes petits lapins. Et pan, une vie en moins. Et pan ... Et pan pauvre Peter.. pan ... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 20:55 - Commentaires [21] - Permalien [#]
29 septembre 2018

je te talus bien

  j'ai remis la menthe au bout de mes doigts en silence pas à pas feuille à feuille je cherche l'entre deux mondes l'intime          
Posté par francoisebonnel à 20:27 - Commentaires [20] - Permalien [#]
28 septembre 2018

                 
Posté par francoisebonnel à 07:06 - Commentaires [23] - Permalien [#]