06 septembre 2018

ensemble de mer

        Jules ( 7 ans ) avait ramassé de la salade de mer, le coeur au bout des doigts. Ses feuilles vaillantes, colorées d'espoir avaient, le soir, rehausser la fadeur des pâtes. Avec amour, nos sourires mastiquèrent l'aléatoire. Je me souviens ; le plat était copieux, Jules ne fait rien à demi. Nos " bonne nuit " furent plein d'incertitude. C'était en avril, nous avons survécu.  Hier à l'école, la maîtresse demandait à Jules quel homme célèbre il aimerait être. A l'heure des consoles, il  a... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 07:27 - Commentaires [21] - Permalien [#]

05 septembre 2018

femelle

   J'aime me surprendre au risque de vous déplaire...   Tant pis...        
Posté par francoisebonnel à 07:43 - Commentaires [31] - Permalien [#]
04 septembre 2018

créer ses fenêtres

    Les hommes bâtissent, entre eux, des murs blancs, blancs de silence. Au sol, grouille le brouhaha, des gens qui  se décroisent sans s'apercevoir. Ils ne s'aperçoivent de rien d'ailleurs, de là non plus. Ils marchent derrière, après. J'étouffe, je marche des yeux, je cherche l'oiseau libre. Y en a-t-il toujours un qui passe aux fenêtres ? Je ne vois  qu'un nuage, un nuage à peine. Je me noie dans l'indicible espoir.    
Posté par francoisebonnel à 07:27 - Commentaires [13] - Permalien [#]
03 septembre 2018

six d'un coup

     Je suis partie, seule, dire bonsoir au soleil...       A mon retour, ils m'attendaient. Où j'habite ? Derrière les lapins, suivre à gauche l'impasse de l'impasse, là où l'herbe pousse au milieu de la petite route.      Mon père disait des barres d'immeubles qui poussaient dans les années 60 en plaignant leurs résidents: "ce sont des cages à lapins" Il n'apprécierait pas, non plus,  mon choix : près des lapins... habiter, seule, une grande maison entourée de campagne... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 07:03 - Commentaires [32] - Permalien [#]
02 septembre 2018

ma compagnie

  7h du matin, chez moi  Il ramasse toutes mes noix et mes noisettes mais j'aime tant le voir, chaque matin, que je n'ose même pas lui en piquer une. Saura-t-il retrouver ses cachettes cet hiver ?        photos prises de l'intérieur de la maison    
Posté par francoisebonnel à 07:28 - Commentaires [15] - Permalien [#]
01 septembre 2018

boire le soleil

      En passante, j'ai grapillé, de mes yeux, quelques grappes de vous.     à Laure et à Sam    
Posté par francoisebonnel à 08:25 - Commentaires [18] - Permalien [#]

31 août 2018

rendre le réel

      vent de sable sur ma vie d'ambre     c'est froid, c'est chaud     on ne sait plus      
Posté par francoisebonnel à 08:05 - Commentaires [18] - Permalien [#]
30 août 2018

                   
Posté par francoisebonnel à 07:13 - Commentaires [23] - Permalien [#]
29 août 2018

doucement

    la mûre se glisse      dans la trotte du lapin      la pluie      odeur de confiture     un peu de soleil    dans la mémoire   des feuilles ce matin me ravigote                      
Posté par francoisebonnel à 08:13 - Commentaires [14] - Permalien [#]
28 août 2018

mes matins

         Il vient de passer comme tous les matins, sur mon mur moussu, il repassera encore, c'est certain... A quelques mètres de mon salon,  les vaches au champ hument l'odeur de mon café, broutant le premier rayon de soleil. Bien sûr, il y a des chardons dans le champ, mais,  j'ai repris l'ordre du temps, le simple faisant. je    Je viens de lire  le recueil de Georges Guillain : Compris dans le paysage. éditions Potentille En voici un extrait, il dit mieux que moi, le... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 08:27 - Commentaires [18] - Permalien [#]