11 novembre 2017

petit instantané du soir

   . Coline, ma petite fille de 4 ans m'a dit : " je sais dire les noms des mois dans l'ordre.. écoute :   janvier, février, mars avril, mai, juin, juillet, août, septembre, octobre, novembre, jouets " Il faisait bon près de vos sourires et de la cheminée.
Posté par francoisebonnel à 18:06 - Commentaires [13] - Permalien [#]

11 novembre 2017

les mains tendues

      Vous êtes et me conseillez, sans vous concerter, le même chemin..... Puiser au fond de moi, la force du rouge.. J'aime le orange, le rouge se nuance plus difficilement. Mais... Le rouge est dans ma joie de vivre, mon énergie, mes rebonds, ma force, mon indépendance, mon esprit de solitude.. Le rouge est aussi dans: savoir être présente à mon instant. Je ne sais pas grand chose mais je sais goûter mon instant, ardemment.  Il est tôt ce matin et je suis déjà en chemin. J'avance.      ... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 06:02 - Commentaires [21] - Permalien [#]
10 novembre 2017

petit instantané du soir

  Je ne goûtais plus la lumière. J'ai repris ma vie de solitaire et elle me va bien. J'ai ralenti le pas. J'aime la chaleur dans ma maison. Il y fait bon ce soir, particulièrement bon. C'est mon cocon, rien ne m'y perturbe. J'avais oublié... Oui, c'est chaud. Le soleil caresse la couleur des tableaux, le silence les encadre doucement... apaise ... Tout revit dans la douceur de ce soir. Je ne voyais plus rien.  J'ai pris la chicorée du jardin, j'ai cuit quelques pommes de terre. C'est simple et me fera du bien... Me faire... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 17:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 novembre 2017

Serinez-moi madame!

    il dit et redit encore                     en vain si loin et disait encore et ce si souvent afin que je le susse                   temps désaccordés, vous m'en excuserez sans souci que de ce fait et ce si souvent mes mots emprisonnés étouffés voilés   photo prise à la prison Le Mans centre       ... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 06:38 - Commentaires [14] - Permalien [#]
09 novembre 2017

retrouvé

         les mots en sacs          ficelés de silence quelques lignes             en épines de vie              sur les vieux pavés                        posé             mon... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 06:48 - Commentaires [21] - Permalien [#]
08 novembre 2017

vie dépassée

      "Un jour je t’aimerai moins Jusqu’au jour où je ne t’aimerai plus Un jour je sourirai moins Jusqu’au jour où je ne sourirai plus Un jour je parlerai moins Jusqu’au jour où je ne parlerai plus Un jour je courirai moins Jusqu’au jour où je ne courirai plus Hier on se regardait à peine C’est à peine si l’on se penchait Aujourd’hui nos regards sont suspendus" Alain Bashung  
Posté par francoisebonnel à 07:02 - Commentaires [17] - Permalien [#]

07 novembre 2017

hermétisme

    je
Posté par francoisebonnel à 06:26 - Commentaires [27] - Permalien [#]
06 novembre 2017

mes petits carnets 2

  mes mots froissés, loin de vous, quand j'ai mis un point en plein milieu, un point d'honneur, à me clore, même les jours heureux.. J'aime toucher le papier, j'aime les mots écrits au crayon papier. peut être parce que ma vie est de papier. Une manière de ne pas m'accorder d'importance, de marquer sans cesse l'éphémère instant , l'éphémère des émotions, l'éphémère des sentiments. je                      
Posté par francoisebonnel à 07:14 - Commentaires [32] - Permalien [#]
05 novembre 2017

En sentier

  île de Batz. octobre 2017   je m'imprime    en contre vent    sans marécage    en contrefort    en contre jour    sans rayure sans soleil     en contretemps   en contre sens     sans chemin de traverse    encontre tout    mais je m'en moque    je suis empreinte de nature    je laisserai traces sur les feuilles blanches    de toutes mes boues   de tous mes... [Lire la suite]
Posté par francoisebonnel à 07:08 - Commentaires [14] - Permalien [#]
04 novembre 2017

tant décalé

  Ce matin, il pleut. Les feuilles nous disent encore le soleil. Et pourtant....      Sur les feuilles jaunies, les mots se sont effacés. Il ne reste que quelques lignes tracées. Ont-ils jamais été écrits ? La vie te conte mais tu ne l'entends pas. Animale, tu sieds, là, au dernier rayon de chaleur. Tout cesse, le sais-tu ? je  
Posté par francoisebonnel à 08:14 - Commentaires [17] - Permalien [#]